Orientation professionnelle

Réussir son orientation: voilà une préoccupation importante pour tous les élèves et tous les parents et c’est même une question de société grandissante aujourd’hui. Les nombreux sujets sur les médias qui traitent de cette question se multiplient ce qui n’existait pas dans cette proportion il y a encore 10 ans. C’est vrai qu’avec l’introduction du numérique dans les procédures d’affectation ont sans aucun doute mis en évidence des difficultés de place particulièrement pour les études post Bac. On l’a vu l’année dernière avec le cafouillis de la plateforme APB qui a conduit à la mise en place de la nouvelle plateforme PARCOURSUP cette année. Se pose le problème de la sélection qui a toujours été un problème plus ou moins visible. la difficulté supplémentaire qui se fait de plus en plus ressentir c’est le Babyboom des années 2000. Ce sont tous ces enfants nés dans ces années là, vous quoi, qui viennent gonfler le nombre de candidatures aux poursuites d’études. D’après les chiffres démographiques il y en a pour jusqu’à 2022. 

 

Mais comme le dit très justement Julie Mleczko de STUDYRAMA le problème ce n’est pas les plateforme de pré-inscription mais l’orientation en elle même. C’est certain l’augmentation  des candidats pose problème et constitue un élément très important dans la mise en place de votre stratégie pour obtenir les admissions que vous souhaitez mais ce n’est pas le seul élément.   Nous vous recommandons de visionner cette vidéo qui est pleine d’enseignements. Elle a été réalisée par le PRAO (Pôle Rhône Alpes de l’Orientation) lors du Mondial de l’orientation en 2015. 

Les choix d’orientation qui se font uniquement à partir des résultats scolaires ne sont pas toujours une réussite.

 

On choisit son orientation professionnelle en fonction de ses goûts, de ce qu’on aime faire.

Pour certains c’est une priorité mais il semble que ce critère soit moins prioritaire aujourd’hui qu’autrefois.

Le critère de choix prioritaire pour certains est de gagner de l’argent pour vivre. C’est un critère qui tend à devenir plus important de nos jours de même que les possibilités de s’insérer.

 

Les sources d’inspiration pour savoir vers quel secteur s’orienter est l’entourage comme ce jeune homme qui dans un premier temps a fait de la pâtisserie avant de s’intéresser au métier de son père dans le commerce et d’opter pour une formation dans la vente.

 

Les débouchés, les possibilités de trouver un travail à l’issue de sa formation tendent à devenir un des critères les plus importants actuellement.

 

Certains professionnels de l’information et de l’orientation professionnelle constatent que bien des jeunes ont suivi des études sans vraiment connaître la réalité du métier ou du secteur d’activité  pour lequel ils ont été formés.

 

Cette vidéo est très intéressante à plus d’un titre car elle nous montre bien comment les personnes choisissent leur profession, qu’il y a une évolution certaine dans les critères prioritaires : Trouver un travail et gagner assez d’argent pour vivre deviennent les 2 principales priorités. La passion, les goûts restent importants mais sont moins primordiaux qu’auparavant.  Les difficultés économiques, le chômage que tout le monde connaît aujourd’hui dans sa famille, dans son entourage ont sans aucun doute eu une influence sur cette tendance.

 

Bon entrons dans le vif du sujet. Une bonne orientation ne s’improvise pas, elle doit être préparée. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne dans ce domaine, il y en a parmi vous qui savent ce qu’ils veulent faire, qui ont le profil scolaire correspondant aux études à suivre pour y parvenir, qui connaissent le milieu professionnel parce qu’un de vos parents ou les 2 exercent ce métier, enfin tout s’imbrique parfaitement.

Ca c’est le cas idéal et là comme on dit en créole «  pa ni poblem » : aucun problème.

Mais pour beaucoup d’entre vous, si on en croit la demande d’information chaque année, des élèves et des parents les choses ne sont pas aussi simples.

Certains d’entre vous ne savent pas quoi faire, vous pouvez savoir ce que vous voulez faire mais vous ne savez pas comment vous y prendre ou les résultats scolaires ne sont pas au rendez-vous.

Pour certains encore vous allez y aller à tâtons avant de véritablement trouver votre voie, faire des erreurs et c’est bien normal.

Alors pour ne pas laisser les choses au hasard,

Pour que ce ne soit pas le système scolaire qui vous impose une orientation en fonction des impératifs de chiffres qu’il doit remplir, vous devez vous bouger, agir mais pas n’importe comment.

Je vais me taire et laisser ma petite équipe « d’orientateurs » (je me moque, ce terme n’existe pas) vous donner de précieux conseils afin d’avoir des repères précis et pouvoir être un acteur de votre orientation. Une orientation réussie c’est faire converger rêve et réalité.

 

Categories: Non classé